Santé et environnement

Santé et environnement

prévention

 

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) « la santé environnementale comprend les aspects de la santé humaine, y compris la qualité de la vie, qui sont déterminés par les facteurs physiques, chimiques, biologiques, sociaux, psychosociaux et esthétiques de notre environnement. Elle concerne également la politique et les pratiques de gestion, de résorption, de contrôle et de prévention des facteurs environnementaux susceptibles d’affecter la santé des générations actuelles et futures ».

Plus généralement dans le cadre de la santé environnementale, la notion d’environnement renvoie aux milieux de vie (domestique, naturel ou professionnel).

En santé publique, l’environnement est aujourd'hui considéré comme l'ensemble des facteurs pathogènes « externes » ayant un impact sur la santé : substances chimiques toxiques, radiations ionisantes, germes, microbes, parasites, etc.

 

La santé environnementale est alors l’ensemble des effets sur la santé de l’homme dûs :

  • à ses conditions de vie (expositions liées à l’habitat et/ou expositions professionnelles par exemple, nuisances telles que le bruit ou l’insalubrité) ;
  • à la contamination des milieux (eau, air, sol, etc.) ;
  • aux changements environnementaux (climatiques, ultra-violets, etc.).

La MGEFI concentre son action de prévention plus particulièrement sur les conditions de vie de ses adhérents dans l’habitat qui constitue une source importante de pollution. Elle est susceptible de provoquer à court ou long terme des pathologies liées à la qualité de l’air intérieur.

 

Les pathologies liées à l’environnement :

  • Cancers ;
  • Maladie cardiovasculaires ;
  • Pathologies respiratoires ;
  • Allergies ;
  • Troubles neurologiques ;
  • Troubles du sommeil.

Quelle prévention ?

Identifier et agir sur les sources de pollution intérieure

Les sources de pollution de l’air intérieur sont nombreuses. Elles sont principalement de nature chimique, physique ou biologique.

Limiter ses dangers et conserver un air sain repose sur des mesures à la portée de chacun.

> Cliquez ici pour consultez les sources de pollution de l'air intérieur

> Vous pouvez aussi retrouver les sources de pollutions dans notre 32e Revue Couleurs

Des professionnels en environnement au service des particuliers

Les conseillers en environnement intérieur (CMEI) interviennent à la demande d’un médecin, après diagnostic d’une pathologie en rapport avec un polluant domestique. La visite à domicile dure une heure trente à deux heures environ. Elle consiste en un audit du logement, pièce par pièce, selon un questionnaire précis (revêtements et matériaux utilisés, type de chauffage, ventilation, environnement extérieur…) puis des prélèvements d’air et de poussières (acariens, COV, formaldéhyde) sont réalisés. La visite se termine par un ensemble de recommandations et des conseils adaptés.

La prévention santé environnementale à la MGEFI

> Cliquez ici pour prendre connaissance du calendrier des actions de prévention organisées dans les départements.

(*) Ces programmes sont notamment proposés en collaboration avec les services prévention des Unions Régionales de la Mutualité Française.

Testez vos connaissances

Des applications utiles

Des applications i-phone et androïd à télécharger pour mesurer la qualité de l’air où que vous soyez :

Air Quality in Europe

Retrouvez l’indice européen sur votre téléphone mobile grâce à l’application « Air quality in Europe » et au mini site airqualitynow.mobi et comparez la pollution atmosphérique de plus de 100 villes en Europe dont une quarantaine en France.

 

Plume Air Report

L'Air Report aide ceux qui souffrent de la pollution à agir au bon moment pour moins s'exposer... et mieux respirer en ville !
Cette météo urbaine de la qualité de l'air, basée sur l'open data et l'intelligence artificielle, est disponible dans 200 grandes villes du monde et dans une quarantaine de pays.

 

Alertes pollens

Le RNSA met à votre disposition une application d'alertes polliniques vous permettant de consulter les niveaux d’alertes par département des pollens.