Protéger ses données personnelles sur Internet c’est possible

04/04/2018

Protéger ses données personnelles sur Internet c’est possible

Une photo de soirée, une conversation privée ou encore nos profils… Les réseaux sociaux collectent nos données personnelles sans que nous nous en rendions vraiment compte. Une pratique qui peut vite nous être préjudiciable. Le point sur les astuces et outils qui existent pour protéger nos données personnelles sur la toile.

Protéger ses données personnelles sur Internet c’est possible

Facebook, Twitter, Google+ pour échanger avec ses amis, ou LinkedIn et Viadeo pour entretenir ses contacts professionnels : les réseaux sociaux sont très présents sur internet. 

Ils permettent de faire circuler l’information facilement et rapidement auprès de ses contacts et de partager divers contenus, par exemple ses photos de vacances, les exploits filmés du petit dernier, ses humeurs, mais aussi son état civil (âge, lieu de naissance, sexe, etc.). Or, l’internaute perd la maîtrise de ces informations une fois qu’elles sont publiées. Selon un sondage de l’institut CSA (2014), la protection des données personnelles est une préoccupation forte pour 85 % des Français.

Pourtant, sur le tiers de consommateurs ayant cherché à effacer des données personnelles sur Internet, seuls 24 % disent y être parvenus totalement.

Quand notre profil Facebook rapporte gros

L’exemple de Facebook est parlant. Ce réseau compte 26 millions de comptes ouverts en France. Totalement gratuit pour ses utilisateurs, il tire ses revenus de la vente de publicités en ligne. Facebook est donc très intéressé par les données publiées sur sa plateforme, puisqu’elles lui permettent de proposer aux annonceurs des profils d’acheteurs très précis. Lorsque l’utilisateur remplit sa « biographie » sur le site, il donne des informations sur son état civil, ses opinions politiques ou religieuses ou encore son orientation sexuelle, qui sont collectées et utilisées par Facebook.

 

Des données ancrées sur la toile

Au-delà de l’utilisation des données à des fins commerciales, l’internaute ne doit pas oublier que tout ce qu’il poste aujourd’hui sur Internet reste accessible à tous pendant des années. Dans un contexte professionnel ou personnel, il est de plus en plus courant de faire des recherches sur quelqu’un, de le « googliser ». Pour éviter les déconvenues, il est devenu important de contrôler son image numérique. Si une partie de l’e-réputation est facilement maîtrisable en restant attentif au choix de ses publications, une autre l’est beaucoup moins, puisqu’elle ne dépend pas de l’internaute, mais des publications de ses contacts.

 

Sécuriser son profil, une étape à ne pas omettre

Pour se protéger des désagréments, une seule solution : anticiper. Bien réfléchir à ce que l’on va poster sur le réseau est un bon début, mais ce n’est pas suffisant. Avant toute publication, il convient de sécuriser son profil. Pour cela, il faut paramétrer correctement son compte, et d’abord être attentif aux personnes avec qui l’on partage des contenus. Facebook permet par exemple de créer des catégories d’amis (collègues, amis proches, connaissances…) et de choisir qui peut accéder à telle ou telle publication ou qui peut publier une information sur nous. Un autre paramètre consiste à choisir si son profil sera visible ou non dans les moteurs de recherche. Bien qu’il soit fastidieux, ce paramétrage aura le mérite de ne pas trop dévoiler la vie privée de l’internaute.

Une fois cette première configuration réalisée, l’association de consommateurs UFC-Que Choisir, qui s’est penchée sur le sujet, recommande vivement de vérifier « régulièrement les paramètres, car ils évoluent très rapidement ».

Plus généralement, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil), par le biais du site Educnum.fr, donne dix conseils avisés aux jeunes internautes pour naviguer sereinement sur Internet : « Réfléchis avant de publier ; respecte les autres ; ne dis pas tout ; sécurise tes comptes ; crée-toi plusieurs adresses e-mail ; attention aux photos et aux vidéos ; utilise un pseudonyme ; attention aux mots de passe ; fais le ménage dans tes historiques ; vérifie tes traces. » Ces consignes, valables à tout âge, permettront de conserver la maîtrise des données publiées sur le Net.