Alcool

Alcool

Prévention mgefi addiction alcool

 

Macintosh HD:Users:cbouley:Desktop:alcool.png

 

 

 

Bières après le travail, pots de départ, dîners...L'accès à l'alcool est facile et notre consommation peut vite devenir excessive.

 

L’impact physique et psychologique de l'alcoolisme peut être grave et parfois irréversible. Il peut agir sur le "capital santé" des buveurs  (cancers, maladies cardiovasculaires, cirrhose du foie…) tout au long de leur vie, mais aussi avoir des conséquences négatives sur leurs vies sociale et professionnelle : perte d’emploi, tensions avec l’entourage voire délinquance…

 

La consommation régulière et excessive d’alcool est également un facteur de risque majeur de survenue d’accidents mortels de la route et de violences familiales.

 

 

Mieux vaut prévenir…

 

Pour une consommation modérée, Santé Publique France conseille de ne pas dépasser 2 verres d’alcool par jour et 10 par semaine et de ne pas consommer du tout d’alcool 2 fois par semaine.

 

Il est fortement recommandé de ne pas consommer d’alcool dans les situations suivantes :

  • pendant toute la durée de la grossesse et de l’allaitement,
  • pendant l’enfance, l’adolescence et toute la période de croissance,
  • quand on conduit un véhicule ou une machine,
  • quand on exerce une activité qui nécessite de la vigilance,
  • quand on prend certains médicaments (voir la notice),
  • au cours de certaines maladies aiguës ou chroniques (hépatite, pancréatite, épilepsie, etc.).

Testez-vous

Analysez votre consommation d’alcool en 5 questions

Analysez votre risque d’addiction à l’alcool en 10 questions

 

Besoin d’aide ou d’orientation ?